On vous dit tout sur le contrôle technique

En tant que conducteur, vous vous êtes sûrement déjà demandé à quoi servait vraiment le contrôle technique, pourquoi est-ce qu’il est important de le faire ? Et bien sûr, la première réponse à ce genre de questions est que le contrôle technique est obligatoire, ou tout simplement parce que personne n’aime se faire verbaliser ni payer des amendes et des contraventions de tout genre.

Certes, le contrôle technique est quelque chose d’obligatoire pour tous les conducteurs, mais laissez-moi vous dire que l’obligation n’est pas la seule réponse à ces questions. Selon les vrais faits, plusieurs points sont à prendre en considération : la sécurité, mais également l’environnement.

Le rôle du contrôle technique

Depuis toujours, le contrôle technique et la sécurité routière sont des termes rattachés étroitement. Surtout depuis l’année 1985 ainsi que la prise de décision des pouvoirs publics sur la légalisation et l’obligation du contrôle technique après la haussent du nombre d’accidents graves recensés sur les routes. Mais même si le contrôle technique est obligatoire pour tous les propriétaires de voiture, certains font quand même exprès de le négliger. Pourtant, il est important de rappeler que le contrôle technique n’est pas seulement un besoin administratif.

La première justification du contrôle technique est de participer à l’amélioration de l’état des parcs automobiles vis-à-vis de la sécurité de tous les usages de la route. Prenons un exemple précis, si l’État constate une baisse des véhicules soumis à une contre-visite, il est dans la possibilité de diminuer l’assainissement de ce parc automobile.

checklist-1622517_1280

Assurer votre sécurité et celle de vos proches en faisant un contrôle technique !

Cette réglementation aide à la minimisation de la circulation des véhicules défaillants, pour assurer au maximum votre sécurité ainsi que celle de tous les autres conducteurs et des passagers de la route. Vous devez savoir qu’en roulant avec un véhicule qui présente des défaillances, vous augmentez le risque d’incidents techniques et mécaniques qui peuvent survenir à n’importe quel moment, surtout pour les voitures d’occasion qui remontent à plus de 4 ans.

Avant la vente d’une voiture, vous devez obligatoirement passer par un contrôle technique, sauf si vous souhaitez conclure la vente auprès d’un concessionnaire ou d’un garage (car ces derniers peuvent effectuer par eux-mêmes les contrôles nécessaires). Et si la voiture est neuve, il sera seulement nécessaire de bien vérifier qu’elle n’a pas plus de 4 ans. Le fait de faire un contrôle technique avant de se lancer dans l’achat ou la vente donne à l’acquéreur une vision plus transparente sur l’état des organes de sécurité de la voiture.

Le contrôle technique comprend, parmi ses 124 points de contrôle, un test antipollution. En plus de cela, les véhicules utilitaires légers doivent aussi être soumis à un contrôle annuel antipollution, contrôle qui est à noter obligatoire. Ce test permet entre autres de vérifier si le moteur installé sur votre voiture ne fonctionne pas de manière à polluer anormalement l’environnement. Pendant le contrôle, les émissions de polluants atmosphériques doivent nécessairement être inférieures aux limites imposées par les normes antipollution. Cela permet en effet de préserver votre santé et l’environnement. Vous verrez donc que l’aspect obligatoire de ce contrôle n’est que pour votre bien.

Quand doit-on faire un contrôle technique ?

Vous l’aurez bien compris, le premier objectif du contrôle technique est de détecter les éventuelles anomalies ou les défaillances d’une voiture. Il assure donc à l’automobiliste et tous les autres usagers de la route, de meilleures conditions au volant d’une voiture dont la fiabilité est assurée. Il concerne toutes les voitures particulières qui ont plus de 4 ans, ainsi que les camionnettes et les camping-cars dont les points sont moins de 3,5 tonnes.

Après l’achat de votre voiture neuve, le premier contrôle technique soit se faire obligatoirement dans les 6 mois qui suivent la quatrième année de votre voiture. Ce contrôle se fera au sein d’un centre agréé par l’État. Si vous avez besoin de connaître la date précise pour ce premier rendez-vous, il vous suffit de vérifier les informations sur la carte grise de votre véhicule. Sur ce dernier, vous pouvez voir la date de sa première mise en circulation. Ainsi, connaitre la date précise de son quatrième anniversaire. Si votre véhicule a été mis en circulation le 1er septembre 2012, vous devrez passer le contrôle technique entre le 1er mars et le 30 août 2016.

Après cela, le propriétaire devra se rendre chez un garagiste tous les deux ans pour effectuer les contrôles réguliers. Dans certaines situations, les compagnies d’assurance automobile adressent automatiquement un petit courrier de rappel à son assuré, sauf que vous ne devez pas trop compter sur ce rappel étant donné qu’il n’est ni régulier, ni systématique. Je vous conseille donc vivement de garder en mémoire la prochaine échéance de votre contrôle technique, car c’est très important pour ne pas devoir une amande à l’État.

Tous les centres agréés pour effectuer des contrôles techniques à Nice par exemple peuvent librement pratiquer les tarifs de son choix. Et en fonction des départements, les prix peuvent sensiblement ou grandement varier. Pour faire jouer efficacement la carte de la concurrence, je vous conseille donc vivement de comparer régulièrement les offres.

Certes, la sécurité est un point essentiel lorsqu’on parle de la conduite de voiture, toutefois, faites en sorte qu’elle ne dépasse pas de très loin le budget que vous avez prévu pour cet effet. En moyenne, le contrôle technique se situe entre 60 et 70 €.

Parfois, après les examens, vous pouvez être mené à faire des réparations parfois lourdes et parfois non (les roues, les éclairages, les pneus, le moteur, etc.). Si c’est le cas, le propriétaire devra donc prendre un rendez-vous dans un délai de 2 mois pour effectuer une contre-visite qui est généralement facturée entre 15 et 20 €. Pendant le second contrôle, le technicien sera en charge de vérifier si les réparations nécessaires ont bien été effectuées.

Les sanctions d’un non-respect du contrôle technique

Comme c’est une étape obligatoire pour tous les automobilistes, l’absence de contrôle technique pour les véhicules assujettis peut être source de sanction et d’amende. Mais quelles sont donc ces amendes de contrôle technique que prévoit la loi ?

Je répète que le contrôle technique doit se faire selon une périodicité précise et doit être fait par un organisme agréé par l’État. À ce moment, des informations seront prises en compte pour différencier chaque type de véhicule. Si vous vous abstenez donc à passer par le contrôle technique, vous pouvez payer une amende pouvant aller jusqu’à 750 €. Mais dans la plupart des cas, cette amende est forfaitaire est s’élève généralement à un montant de 135 €.

squad-car-1209719_1280

Ne risquez pas une amende inutilement en négligent le contrôle technique !

Vous devez aussi savoir que la personne qui ne fait pas son contrôle technique dans les durées nécessaires peut subir des sanctions encore plus fortes comme le retrait du certificat d’immatriculation durant un délai qui peut aller jusqu’à des semaines. Par conséquent, lorsque le conducteur est astreint à cette dernière sanction, il n’aura droit qu’à une fiche de circulation provisoire qui vous donnera la possibilité de faire le contrôle technique.

La fiche en question est délivrée par les autorités de police ou de gendarmerie. Et une fois que vous aurez procédé à un contrôle technique et que votre véhicule est conforme à toutes les recommandations et les règles imposées par la loi, vous pouvez alors récupérer votre certificat d’immatriculation. Pour ce faire, il vous suffit d’aller dans le commissariat ou encore dans la gendarmerie de la personne qui a pris vos papiers. Une fois que vous y serez, il ne vous restera plus qu’à présenter aux responsables le procès-verbal du contrôle qui comporte la lettre A ou encore soumis à la contre-visite avec la lettre S.

Si cet article vous a intéressé, pensez à lire celui-ci sur ce qu’il faut savoir sur les prêts immobiliers !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *